Le timing pourrait faire ou défaire l’économie circulaire

Les responsables politiques qui envisagent d’intervenir sur la question des emballages dans certains marchés en raison de considérations environnementales devraient contacter les producteurs locaux afin d’établir une transition optimale. En effet, un délai trop court pourrait instantanément mettre en faillite certaines entreprises. Au contraire, un délai suffisant leurs permettrait d’investir et de devenir les pionniers du futur durable que nous recherchons tous.

La fabrication industrielle d’emballages est une activité qui exige beaucoup de capitaux. Les usines de productions ont besoin d’investissements importants, qui peuvent souvent atteindre des centaines de millions d’euros. Ces coûts sont généralement absorbés par les entreprises sur une période de 10 à 15 ans. Il faut souvent des années avant qu’elles ne puissent se permettre d’investir à nouveau dans de nouvelles machines.

Certaines entreprises sont peut-être aujourd’hui mieux positionnées que d’autres, mais de manière générale, il faudra beaucoup plus d’investissements afin de faire évoluer les techniques de productions en accord avec les objectives européens liés à l’économie circulaire. La machinerie devra être adaptée ou remplacée afin de faciliter la production des différentes formes d’emballages, que ce soit par exemple pour simplifier les combinaisons de matériaux utilisés, rendant les emballages plus facilement recyclables, ou dans le but de passer complétement d’un matériau à un autre.

Les entreprises suivent la demande du marché, et la rentabilité des coûts est l’un des impératifs essentiels. Cette rentabilité se traduit généralement par une gestion efficace des ressources. Certaines entreprises sont déjà naturellement bien positionnées pour tirer parti des futures obligations légales liées à l’économie circulaire mise en place par l’Union Européenne, mais d’autres entreprises tout aussi performantes devront s’adapter. En adoptant une approche et un timing adéquat, les consommateurs, l’économie et l’environnement – nous y bénéficierons tous.

PLUS DE COLLECTE SÉLECTIVE = PLUS DE RECYCLAGE = PLUS d’efficacité des ressources
Notre économie circulaire #Blog