La pièce qui manque pour une réelle économie circulaire en Europe

L’UE fait face à deux grands défis en matière de durabilité : les déchets alimentaires et les déchets d’emballage. Il existe une opportunité considérable de récupérer ces ressources et cette énergie gaspillée en collectant nos millions de tonnes de déchets séparément. Les bénéfices d’une véritable impulsion afin de placer la collecte séparée au cœur de l’économie circulaire compenseront grandement les efforts supplémentaires requis.

Nos pays européens jettent environ 100 millions de tonnes de nourriture chaque année. Cela représente une tonne par 5 citoyens ou 2 à 3 fois le poids d’un adulte moyen, pour chaque citoyen. Sans parler des émissions de carbone associées.

Les emballages jouent un rôle essentiel dans la préservation de la nourriture, évitant les déchets alimentaires, réduisant au minimum l’impact environnemental de la nourriture et permettant notre style de vie actif contemporain. Deux-tiers des 90 millions de tonnes d’emballage que nous utilisons par an sont recyclés, mais ça n’est pas suffisant.

Votre mission, si vous l’acceptez, est de continuer à avoir des habitudes alimentaires plus saines tout en réduisant les déchets alimentaires et en faisant un meilleur usage des matières premières dont nous disposons lorsque notre emballage a servi son rôle initial. Les restes de nourriture peuvent être compostés et les emballages alimentaires peuvent être recyclés… s’ils sont collectés séparément ! Lorsqu’ils restent mélangés, ils ne sont pas très utiles.

En Europe, les emballages alimentaires sont fabriqués à partir des matériaux de la plus haute qualité – fibres vierges, résine vierge ou plastiques recyclés , comme le rPET qui est fondu à des températures si élevés qu’il est comme neuf. Et nous jetons des millions de tonnes de ces matériaux de qualité chaque année.

Si seulement nous les collections séparément, nous pourrions en rassembler assez que pour que des entrepreneurs puissent trouver des solutions viables de recyclage, ce qui permettrait à ces produits d’avoir une seconde vie.

Aujourd’hui, certains en ont déjà fait leur business de transformer des gobelets en carton en sacs en papier, ou des bouteilles PET en emballages pour fruits. Nous pouvons faire bien plus que cela !

Nous avons besoin d’objectifs de collecte séparée ambitieux à travers l’Europe.

En 2018, l’UE a raté une chance de permettre plus de recyclage à travers l’Europe et a omis de mettre en place des objectifs européens de collecte séparée dans son ensemble de lois liés à l’Economie Circulaire visant à une gestion des déchets durable. Mais cette solution existe toujours. Chaque pays européen est toujours libre d’adopter ses propres objectifs ambitieux. Et quand le temps viendra de rectifier ou d’améliorer la législation actuelle, l’UE aura une seconde chance d’opter pour plus de collecte séparée et de meilleure qualité.

Grâce à une collecte séparée efficace, le recyclage en Europe peut être boosté et le moteur de l’économie circulaire peut être allumé.

PLUS DE COLLECTE SÉLECTIVE = PLUS DE RECYCLAGE = PLUS d’efficacité des ressources
Notre économie circulaire #Blog