Costa Coffee prend en charge le recyclage des gobelets usagés

La chaîne britannique de cafés Costa Coffee s’est engagée à recycler autant de gobelets en papier qu’elle met sur le marché d’ici 2020, soit environ 500 millions d’unités par an. Certains d’entre eux seront les gobelets de la société Costa Coffee elle-même, mais leur système récupérera les gobelets usagés de n’importe quelle source, afin d’atteindre le volume de recyclage désiré. La Grande-Bretagne a la capacité de recycler tous ses gobelets en papier usagés, mais les entreprises de traitement des déchets affirment qu’il n’est pas économiquement viable d’apporter les gobelets usagés aux installations de recyclage spécialisées.

Pour contourner ce problème, Costa Coffee a décidé de verser à ces entreprises une subvention de 70 livres sterling par tonne de gobelets usagés livrés au recyclage. En d’autres termes, Costa Coffee endosse une plus grande responsabilité de producteur pour les emballages qu’il met sur le marché britannique. Au Royaume-Uni, les producteurs contribuent tout au long de la chaîne au système des « Packaging Recovery Notes » (attestations de recyclage) qui est destiné à couvrir les coûts de collecte et de recyclage des emballages usagés. L’action de Costa Coffee montre que le dispositif actuel n’est pas encore suffisamment doté de ressources ou assez ciblé pour garantir la collecte, le tri et le recyclage corrects des emballages usagés des services de restauration.

Cette initiative démontre que les gobelets en papier usagés sont entièrement recyclables. Elle indique également que les principaux producteurs du Royaume-Uni commencent à faire pression en faveur d’un recyclage plus important et de meilleure qualité. Dans d’autres pays d’Europe, les fabricants et les utilisateurs d’emballages de services de restauration versent déjà des sommes importantes aux programmes existants de responsabilité des producteurs pour les emballages usagés. En règle générale, ces contributions ne sont pas converties en collecte et recyclage des emballages de service usagés, qui sont tous recyclables. Cet état de fait doit changer, et changera certainement.

PLUS DE COLLECTE SÉLECTIVE = PLUS DE RECYCLAGE = PLUS d’efficacité des ressources
Notre économie circulaire #Blog